vous êtes ici : Photos stages > Emaillage, décorations et finitions > Naked raku


Naked raku

Après la cuisson du biscuit, on pose un engobe intermédiaire (qui fait sauter l'émail puisque l'engobe ne tient pas sur une pièce cuite) puis on pose de l'émail qui sert uniquement de " réserve " (pour obtenir des craquelures dûes au choc thermique de la cuisson raku). Les craquelures seront différentes selon le type d'émail que l'on utilise.

L'engobe se pose au pistolet ou par trempage épais, puis on met 15 minutes plus tard l'émail (une fois que l'engobe est sec) selon la même méthode.

Le décor peut être gravé avec un cure-dent, un stylo ou une pointe. Les endroits gravés captureront l'enfumage et feront apparaître les graphismes souhaités.

Le travail du Raku Nu se réalise en plusieurs étapes. Les pièces sont façonnées puis recouvertes d'engobe après cuisson afin que celle ci fasse tomber l'émail qui ne laissera seulement que des traces d'enfumage craquelées. La cuisson s'effectue à 1000°C . Les pièces sont retirées du four à l'aide de pinces et, encore rouges incandescentes, trempées dans de l'eau froide (le choc thermique résultant permet de faire tomber l'émail ) puis enfumées.

Celui-ci se pratique par un défournement à chaud : les pièces sont sorties en fin de cuisson, puis enfermées dans des récipients contenant de la sciure afin de marquer la craquelure sur la pièce en noir. Le carbone de l'enfumage noircit la terre et met en valeur les craquelures obtenues lors du choc thermique.

  • Naked raku
  • Naked raku
  • Naked raku
  • Naked raku
  • Naked raku
  • Naked raku
  • Naked raku
  • Naked raku
  • Naked raku
  • Naked raku
  • Naked raku
[ Dernière mise à jour le 21 janvier 2018 ]

Mentions légales - CPIFAC@2012
site designer : c u b e  D E S I G N