vous êtes ici : Stages > Les cuissons > Cuisson primitive


Cuisson primitive

Le processus de cuisson :

A même le sol, sur un lit de branchages et de paille, les pots sont installés du plus grand au plus petit (la tirelire), protégés par des pots cassés pour ne pas subir de choc thermique par la flamme directe et donc, en éviter la casse. Les pots sont empilés les uns sur les autres en cercle pyramidal, les branches et la paille recouvrent le tout. La cuisson doit monter lentement au début, pour éliminer l'eau de l'argile chamotée (par des morceaux de pots cuits cassés). La cuisson continue, les derniers degrés sont atteints (900°) en accélérant la charge de paille et de branchages. Il faut aller vite pour économiser le combustible. Les pièces sont polies et les pores de la terre sont ainsi refermés. Dans certains villages, les potières appliquent une décoction pour colorer la pièce (écorces, jus de plantes : village du Nigéria Pendogori, Edo) au moment du défournement sur les pièces encore chaudes. Différentes cuissons sont abordés pendant ce stage : construction de four fosse, four primitif, four en béton cellulaire...



















  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive
  • Cuisson primitive


   Retrouvez la fiche info stage ici :

[ Dernière mise à jour le 24 avril 2018 ]

Mentions légales - CPIFAC@2012
site designer : c u b e  D E S I G N