vous êtes ici : Suivi des stagiaires > Promotion 2015 > Guillaume Parison


Guillaume Parison

Après une quinzaine d'années d'activisme associatif dans le milieu culturel et musical nancéien (organisation de concerts), j'ai quitté le monde culturel et le spectacle vivant en me tournant vers le végétal et les jardins.
Multipliant les expériences (formations professionnelles, stages, activités associatives bénévoles ou professionnelles (jardin botanique, pépinière de productions horticoles spécialisées, structure de productions maraichères...), mon intérêt s'est porté principalement sur les arbres, arbustes et plantes vivaces (dont graminées et fougères) des régions tempérées froides, et plus particulièrement sur la flore du nord-est de l'Asie et du Japon plus spécifiquement. Je m'intéresse aussi à toutes les pratiques culturales novatrices et respectueuses des cycles naturels et techniques spécifiques de l'agriculture bio (biodynamie, permaculture, BRF...) que ce soit en production ou en entretien et gestion de jardins.
J'ai en projet de créer – dans un petit coin forestier de la montagne vosgienne – une structure de production horticole artisanale spécialisée (plantes asiatiques de collection) et je souhaiterais y associer un atelier céramique dont les productions seront inspirées des traditions céramiques coréennes et japonaises. J'envisage de développer une production de céramiques utilitaires selon deux thématiques liées à la culture nippone : la cérémonie du thé et les arts de la table (bols, théières, assiettes, plats...) d'une part, l'art floral et l'horticulture (pots, vases, plateaux et divers contenants ou supports de culture pour l'ikebana, bonsai, kusamono, shitakusa et kokedama), d'autre part. Les pièces seront conçues et produites dans un esprit purement artisanal privilégiant qualité et singularité plutôt que quantité et standardisation. Je souhaite construire et utiliser un four à bois.
La production de céramiques utilitaires en relation avec l'horticulture et les jardins fait naturellement écho à la production végétale spécialisée. Développer ces deux activités, à priori fort distinctes mais réunies dans une cohérence globale, tient tout autant d'une nécessité économique que d'une concordance à la fois culturelle et esthétique, dans un projet de vie simple, au plus proche de la nature et des éléments.

Je débute aujourd'hui une formation de tourneur au CPIFAC afin de répondre à un besoin de connaissances et savoir-faire spécifiques à la production de pièces tournées.

Ou encore dans cette vidéo de présentation :
cliquez ici


  • Guillaume Parison
  • Guillaume Parison
[ Dernière mise à jour le 15 octobre 2018 ]

Mentions légales - CPIFAC@2012
site designer : c u b e  D E S I G N