vous êtes ici : Formation professionnelle continue > Master Class > Xavier Durossel


Master Class " Emaux " avec Xavier Durossel

" D'une façon générale, le cuivre a tendance à se volatiliser ; dans ce cas , le rouge n'apparaît pas. Cette volatilisation est liée au déplacement de l'émail sur la pièce, c'est-à-dire à sa fluidité. Elle est réduite par l'ajout d'alumine qui, en quelque sorte , calme la volatilisation. Les zones blanches sur l'objet, et notamment le cordon qui souligne le bord d'une pièce telle qu'un bol en porcelaine, tiennent à une insuffisance de l'épaisseur de l'émail. Le livre Chinese Glazes de Nigel Wood, examine justement la localisation du cuivre dans l'épaisseur de l'émail où il distingue trois couches : l'extérieure, l'intermédiaire où se tient le cuivre, et celle en contact avec le tesson. Si l'émail est trop mince, la couche intermédiaire n'existe pas, le cuivre ne trouve pas sa place. Sur les pièces de porcelaine tournées , Xavier Duroselle pose les émaux, du rouge clair au presque noir, aussi uniformément que possible ; cette régularité se détruit naturellement et par là même, introduit dans le développement de la couleur des nuances libres encore accusées par des arêtes, des méplats et des courbes. Le jeu sur ces éléments de décoration entretient le plaisir de Xavier Duroselle . Prudent, il attire néanmoins l'attention sur une autre volatilité, celle de l'expérience, jamais acquise avec les rouges de cuivre. " Cet émail est très sensible et se singularise par ses sautes d'humeur, précise t'il ; le simple souci de le maintenir à son niveau exige une recherche continue. " Pourtant, la fascination offerte par la magie d'une pièce sombre qui flamboie à la lumière surpasse toutes les déconvenues et rétribue généreusement, les épreuves imposées au céramiste de l'émail. "

Françoise Espagnet










[ Dernière mise à jour le 24 avril 2018 ]

Mentions légales - CPIFAC@2012
site designer : c u b e  D E S I G N